En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
Texte à méditer :   L'union fait la force.   Proverbe
Texte à méditer :   L'union du savoir et du faire savoir.   Luc Poulain d'Andecy
Texte à méditer :   E s'avès un paú d'oli, boun animà, una raida aqui dintra per ougne lou pan ;;;   Doum Franco, curé
Texte à méditer :   A coeur vaillant, rien d'impossible   Jacques Coeur
Texte à méditer :   Vous lui faites quoi à votre olivier ? Rien ! Il vous le rend.   Sagesse populaire
Texte à méditer :   Demandez et on vous donnera.   Evangéliste
Texte à méditer :   Les chiens aboient, la caravane passe.   Proverbe arabe
Texte à méditer :   L'optimisme est une forme de courage qui donne confiance aux autres et mène au succès   Lors Baden-Powell
Texte à méditer :   Qui laboure ses oliviers les prie de donner du fruit, qui les fume le demande, qui les taille l'exige.   Dicton pupulaire
Texte à méditer :   Nourrissez vos oliviers, il vous le rendront !   Celia Gratraud
Texte à méditer :   L'oulivié a cent ans es encaro un infant   Dicton
Texte à méditer :   Qui sème sans fumier récolte sans panier   Dicton
Texte à méditer :   Si tu es avare en semaille, tu ne feras point ripaille   Dicton
Vous êtes ici :   Accueil » Les auxiliaires parasitoïdes de la Mouche
 
 
Modalités de traitement questions / réponses sur ce forum

Comment soumettre les questions et avoir des réponses sur ce site, faites la demande sur «Contact». Accès réservé aux adhérents de l'association « MON OLIVIER ». Cliquez sur l'icône  aide_txt.jpg  ou Cliquez sur ce lien pour en savoir plus.

Ravageurs

Qui menace nos olives et oliviers

Documentation

Pour l'internaute qui veut se connecter à ce site. Cliquez l'icône ci-dessous.

logo gimiliOli conseil.JPG

Recherche
Recherche
Visites

 166203 visiteurs

 35 visiteurs en ligne

Calendrier

Il existe une catégorie d'auxiliaires de l'oléiculteur appelés parasitoïdes. Ces insectes ont été décrits avec d'abondantes illustrations par Jean Lecomte dans son ouvrage « Lutter naturellement contre la Mouche de l'Olive » (Edisud, 2015). Ces insectes appartiennent, pour la majorité à l'ordre des Hyménoptères et plus particulèrement à la section des Bracconidés, un ensemble de petites guêpes qui parasitent d'autres insectes, notamment la mouche de l'olive. Ils sont utilisés dans le cadre de la lutte biologique, plus particulièrement sur la larve de Bactrocera. Nous vous recommandons l'achat de cet ouvrage.

Lecomte a suivi les parasitoïdes à travers les plantes-hôtes qui interviennent dans le cycle de ces insectes.

Faire revenir ces insectes utiles dans nos oliveraies est le stade ultime du ré-équilibrage écologique des vergers, ces espèces étant très sensibles aux pesticides employés en agriculture intensive.

Il faut, dans ce cadre, commencer par réintroduire les plantes hôtes, dans l'ordre suivant :

1°) les Laitues sauvages (ex. Lactuca viminea ou laitue des vignes),

2°) Les Asphodèle rameux (Asphodelus ramosus),

3°) Les Molènes (Verbascum sinuatum),

4°) Les Inules (Dittrichia viscosa),

5°) Les Fenouils (Foeniculum vulgare).

Nous venons de citer des « mauvaises herbes » ! Des plantes adventices membres de la flore spontanée de la garrigue et des plaines méditerranéennes. Ce sont les principales. Elles ont été retenues car elles ont l'avantage de servir d'habitat à un nombre important de parasites et de parasitoïdes.

Une fois les plantes hôtes introduites sur les marges de votre verger, il faudra aller faire un safari dans les zones où existent encore les insectes parasitoïdes pour ramener les galles qui leur servent de refuge. L'introduction peut se faire par semis de graines récoltées à l'automne, soit par transplantation. Les semis seront faits dans des terrines entre deux feuilles de papier genre kleenex posées sur du terreau.

Les transplantations, notamment pour les inules, se feront à l'automne.

Les parasitoïdes peuvent ensuite aller parasiter les larves de la mouche de l'olive ou un hôte habituel qui provoque des galles sur la plante hôte. Dans ce dernier cas, l'hôte insecte du parasitoïde provoque des galles, véritables capsules de survie pour passer l'hiver à l'abri.


Catégorie : - Insectes
Page lue 3457 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

L'olivier

D'où viens-tu olivier ? Qui es-tu

Conduite Oliveraie
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  166203 visiteurs
  35 visiteurs en ligne

  Nombre de membres 46 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Nous contacter
Sondage
Ce site vous-a-t-il été utile
Devinette

Je peux lire dans vos pensées. Vous n'y croyez pas ? Essayez ! Vous n'en reviendrez pas...

Vous êtes ici :   Accueil » Les auxiliaires parasitoïdes de la Mouche
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  166203 visiteurs
  35 visiteurs en ligne

  Nombre de membres 46 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Avant de soumettre ce formulaire, veuillez lire et accepter les Mentions légales.

J'accepte :
Recopier le code :
3 Abonnés