1

Un peu de botanique et d’histoire

Introduction

L’olivier ou Olea europaea europaea europaea appartient à la famille des Oléacées laquelle comprend les genres Ligustrum (troènes), Syring (Lilas), Fraxinus (Frènes) et la sous-famille des Jasminoïdés (jasmins,) Forsythia, …

C’est un arbuste qui devient arbre par l’effet de la taille. Si son tronc est détruit, ne nombreux rejets de souche reconstituent rapidement  un nouveau buisson.

Origine et histoire

Selon André Bervillé et Catherine Breton « Histoire de l’Olivier » (Editions QUAE, 2012), les données génétiques (pp. 47-72  et Terral, Newton, Durand Bouby et Ivorra (pp. 73-106), l’olivier a été domestiqué en Méditerranée nord-occidentale à partir de l’oléastre (Olea europaea oleaster) qui formait des populations ancestrales déployées après la dernière glaciation, dans des vallées abritées de Corse ou de Provence et au sud au Maghreb, en Espagne.

« Les Phocéens ont introduit la culture de l’olivier, mais l’olivier existait déjà autour de Marseille. ».

Le mythe reste cependant vivace.


Chevalier du Mérite Agricole

Raymond GIMILIO
Consultant oléicole, Chevalier du Mérite Agricole
Oléiculteur à Claret
Membre du CA UPPO34
Majoral et Vice-Président des Chevaliers de l’Olivier du Languedoc
Diplômé d’études supérieures de Botanique
Docteur en sciences biologiques


Dégustateur CGA Paris
Produits oléicoles